Christophe Marchalot et Félicia Fortuna, artistes plasticiens, travaillent ensemble depuis 2008.
Leurs projets d'installations/jardins pérennes ou éphémères, sont conçus comme des fenêtres ouvertes sur la singularité d'une vision, sur un univers médité, sensible et poétique dans lequel matérialité organique (plante réelle ou fabriquée) et abstraction se confondent.
Ils travaillent sur ce passage du rapport image/cadre comme vision jusqu'à la construction d'une réalité tangible et offerte. La récurrence du thème de l'eau, du miroir d'eau, du reflet, de l'objet miroir, participe de cette fascination pour le regard, de ce passage ténu qui sépare et/ou confond l'image avec la réalité et de la reproduction/transformation de la réalité dans son reflet.
La profonde cohésion entre le fond et la forme, matéralisée par l'utilisation de multiples médiums, fait vibrer leur capacité à rendre caduques les catégories, classements et distinctions qui hiérarchisent et enferment les différentes inspirations et expressions artistiques.
Se dirigeant de plus en plus vers la création qui surgit de cette porosité des frontières, ils ont dernièrement surpris avec "Le bain" un projet qui explore le médium tapisserie au carrefour entre sculpture, installation et métier d'art.
A suivre...


 



vignette_projet04 vignette_projet02 vignette_projet03
Carton "Le bain" Cheveux d'anges Tulipomanie

 


Actualité "Le bain" :

Le visuel du projet "Le bain" (mention spéciale du jury de l'appel à projet "Design en Aubusson") devient tapisserie.

Suite à l'intérêt tout particulier suscité par le projet et sur la commande de Monsieur Hugues Helffer - grand amateur

et collectionneur de tapisseries...

 

Lire la suite...